Fondation de l’Œuvre Notre-Dame

Comment retrouver le processus du tracé d'une voûte gothique ?

Voûte du château Albrechtsburg à Meissen
C'est à cette question que répondent deux hommes du monde moderne partis à la découverte des techniques de leurs homologues du Moyen Âge.

Dr.-Ing. David Wendland de la Technische Univerität de Dresden et Frédéric Degenève responsable des ateliers de la Fondation de l'Œuvre Notre-Dame collaborent à un grand projet soutenu par le European Research Council* (Centre Européen de la Recherche). Il s'agit de retrouver les procédures historiques du tracé des voûtes du gothique tardif, de la complexité des éléments en pierre et permettre ainsi, de contribuer à la diffusion de ces savoirs dans les pratiques de restauration.

Tracé de l'épure au sol avec Nicolas Eberhardt (appareilleur), Frédéric Degenève (Responsable des ateliers de la Fondation), David Wendland (Docteur/ Ingénieur) et Christian Mai (Tailleur de pierre et historien de l'art)
Après la première phase de relevé et d'études in situ, la seconde étape a débuté par le tracé au sol, comme au Moyen Âge, sur une aire d'épure en plâtre de près de 100m2. Nicolas Eberhardt, appareilleur à la Fondation et Frédéric ont tracé la vue en plan, les rabattements/projections qui constituent la voûte, à l'échelle un.



Christian Mai et María José Ventas Sierra ont également travaillé sur l'aire d'épure et cette dernière a aussi effectué le dessin numérique de la voûte complète et la documentation photographique. 

La phase trois du projet a permis la validation du processus sur un module significatif de la voûte du château Albrechtsburg à Meissen, c'est-à-dire sur une de ses nervures. La dite voûte est assez proche en complexité de celle de la chapelle Sainte-Catherine de la cathédrale de Strasbourg.

Attribution des pièces à tailler pour la nervureGabarit du développé de la nervure intérieur/ extérieurDessin du profil de la clé de la nervureL'étape quatre est en cours, il s'agit de la mise en taille des différents éléments constitutifs de la nervure, réalisée par les ateliers de la Fondation, mais aussi de Cologne, Passau et de Fribourg-en-Brisgau.

Maquette de la clé de la nervure


La pierre choisie est une roche calcaire ferme qui provient de Thüst près de Bielefeld. Cette pierre permet une mise en œuvre plus rapide qu'avec du grès, elle se façonne notamment au chemin de fer, par ailleurs jamais utilisé pour le grès.

Présentation du Chemin de fer par Pierre et David


Pierre Beaugey, responsable de l'atelier de taille de la Fondation, est chargé de tailler la clé, et les deux apprentis les deux éléments de nervure.

 

 

La portion de la voûte sera « assemblée » d'ici juin 2017 et sera confiée et conservée à la Fondation.

Taille de la clé de nervure par Pierre


Le projet a été présenté à Dresden fin janvier, à Strasbourg dans le cadre du cycle de conférences organisé par la Fondation et à Cambridge pour la conférence : How to order fitting components for looping ribs:Design procedures for the stone members of complex Late Gothic vaults dans le cadre du colloque de la The Construction History Society de Cambridge.


 

Drapeau européenLogo European Research Council * ERC Proof of Concept Grant "Late Gothic vaults and their complex stone members: Recovering historical design procedures, implementing knowledge in restoration practice" (N° 693779)

Haut de page