Fondation de l’Œuvre Notre-Dame

Les qualifications de nos artisans

© Ministère de l'Éducation Nationale
Les chemins qui mènent les artisans à la Fondation de l'Œuvre Notre-Dame sont nombreux et variés ce qui fait la richesse de nos ateliers.

Les ateliers de la Fondation de l'Œuvre Notre-Dame comptent 23 hommes et femmes. Les artisans sont tailleurs de pierre, sculpteurs, maçons, forgeron et menuisier, spécialistes de la restauration, de la conservation ou du dessin au service de la cathédrale de Strasbourg.
Ils détiennent tous des Certificats d'Aptitude Professionnelle (CAP) mais les ateliers comptent aussi :

  • trois Brevet Professionnels (BP),
  • un Brevet de Maîtrise (BM),
  • deux Brevet de Maîtrise Supérieurs (BMS),
  • trois Meilleur Ouvriers de France (MOF).


Ils se sont formés dans des Centres de Formation d'Apprentis (CFA), des lycées techniques ou dans des sociétés compagnonniques.
Ces artisans sont issus de divers horizons. Ils ont parfois commencé par des études en histoire de l'art comme Mathieu et de mathématiques comme Aymeric. Certains s'engagent à présent dans des formations supérieures, Vincent est doctorant après l'obtention d'un master en 2015, en Histoire de l'art, de l'architecture et du patrimoine à la Faculté des Sciences Historiques de Strasbourg. Mathieu poursuit un master de conservation-restauration des Biens Culturels à la Sorbonne à Paris.

Parcours de trois Meilleurs Ouvriers de France

Diplôme de Meilleur Ouvrier de France de Vincent

 

Le concours du MOF est organisé tous les quatre ans depuis 1924, c'est un diplôme d'État de niveau III depuis 2001.

Pierre, Vincent et Albert sont Meilleurs Ouvriers de France. C'était pour eux à la fois un défi et une reconnaissance professionnelle de leurs pairs.
 

Pièce de MOF de pierre : dessin de l'anneau dit de "Moebus"

Le sujet imposé de Pierre était de créer un anneau dit de « Moebius » ou plus exactement « une ceinture en pierre à quatre moulureshélicoïdales excentrées deux à deux au travers de trois colonnettes ». C'est vingt ans après son CAP et fort d'une solide expérience qu'il a souhaité se remettre en questionLa réalisation de sa pièce a nécessité près de 150 heures pour l'étude et le dessin, 350 heures de taille et un an et demi consacré à ce challenge.

Pièce de MOF de Pierre : anneau dit de « Moebius »

Pièce de Meilleur Ouvrier de France d'Albert : Statuette du tombeau de Philippe le Hardi

Le MOF offrait aussi aux sculpteurs Vincent et Albert la possibilité faire reconnaitre leur savoir-faire par un diplôme car l'apprentissage en sculpture n'existe plus depuis plusieurs années.

Ils deviennent MOF la même année, en 2007. Vincent a choisi l'option « Sculpteur réducteur/agrandisseur » et a réalisé l'agrandissement du Petit boudeur de Jean-Baptiste Carpeaux en 180 heures. Albert a lui choisit l'option « Sculpteur praticien » et a effectué une copie conforme d'une des statuettes de 40 cm du tombeau de Philippe le Hardi.

On apprend tous les jours …

Comme on le voit, la formation des artisans n'est jamais réellement terminée. En plus de l'expérience et de la maîtrise du geste, gagnées peu à peu au quotidien, il est toujours possible d'aller plus loin. Que ce soit par défi, par souci de perfectionnement ou pour élargir son champ de compétence, à chacun de s'investir, à sa propre mesure, dans son métier.

 

Haut de page