Fondation de l’Œuvre Notre-Dame

La forge

La forge
Façonner le métal par le marteau et par le feu, le transformer en outils ou en ornements architecturaux : le travail du forgeron fascine toujours. Issu d'une longue tradition, ce métier reste indispensable à la cathédrale de Strasbourg et à ses artisans.

À la forge

Les ateliers de la Fondation de l'Œuvre Notre-Dame disposent d'une forge. Ici, pas de marteau-pilon, pas de tour mécanique. Le soufflet est électrique, quelques engins électroportatifs complètent cet outillage traditionnel.

Les techniques traditionnelles

La plupart des outils de la taille de pierre sont régulièrement retravaillés à la forge. Trop usés pour l'affutage, ils y sont reforgés à la main. Du martelage à la trempe, ces techniques garantissent l'authenticité de l'outillage. Cela contribue d'autant à la fidélité des travaux de restauration de la cathédrale.

Des outils retrouvés

Le forgeron est aussi en mesure de "recréer" des outils dont l'usage s'est perdu. C'est le cas notable de la polka, utilisée de la fin du XIIe jusqu'au XIVe siècle. Elle disparaît ensuite totalement pour être remplacée par la laie dentée lors des restaurations du XIXe siècle pour imiter son aspect de taille. Les artisans ont restauré à l'aide de la polka, un certain nombre de colonnettes de la galerie naine de la croisée du transept.

L'autre métier du forgeron

Mais le façonnage et l'entretien des outils traditionnels n'est pas la seule activité du forgeron. Il est également restaurateur. À ce titre, il intervient sur la cathédrale et ponctuellement sur le patrimoine bâti de la Fondation.

Le forgeron sur le chantier et au service du patrimoine

Les interventions de ferronnerie les plus courantes sur le chantier concernent la mise en sécurité de l'édifice. Qu'il s'agisse de restaurer des grilles de fer forgé, ou d'équiper les zones dangereuses de nouveaux dispositifs, c'est le travail du forgeron.

Il est aussi appelé à intervenir sur les chantiers de conservation-restauration comme ceux de des façades sud et est du bras sud du transept et de la tourelle d'escalier sud-est de la haute tour.

Le forgeron est parfois accompagné des maçons pour des travaux qui requiert le scellement par coulage au plomb.

Le forgeron assure aussi l'entretien et de la restauration des ferronneries et des serrureries des immeubles de la Fondation.

La spécificité du métier de forgeron au service de la cathédrale est un héritage à sauvegarder. Là encore, les artisans de l'ensemble des ateliers de la Fondation partagent ce credo.

Haut de page