Fondation de l’Œuvre Notre-Dame

Entretien, conservation, restauration, c'est quoi ?

Intervention d'urgence, dépose d'un pinacle par les cordistes
Il s'agit des différentes mesures, actions et opérations mises en œuvre pour préserver la cathédrale de Strasbourg, respecter son authenticité et la transmettre aux femmes et aux hommes d'aujourd'hui et de demain.

La cathédrale de Strasbourg, comme tous les biens culturels, a une valeur historique, culturelle, esthétique, éthique et artistique. Elle est faite de nombreux matériaux comme le grès, le verre pour les vitraux, les mortiers, le bois et les métaux (plomb, fer, cuivre).

C'est donc au travers d'une large communauté (artisans, conservateurs, historiens, scientifiques, architectes, etc.) que sont menées les interventions de sauvegarde du monument afin d'en préserver l'usage et sa lisibilité.

La charte de Venise, traité fondamental pour la préservation et la restauration des bâtiments anciens, a été adoptée par le congrès international des architectes et des techniciens des monuments historiques réuni à Venise en 1964. Elle encadre les interventions sur les monuments historiques et pose un certain nombre de définitions.

Extrait de la charte internationale sur la conservation et la restauration des monuments et des sites

dite charte de Venise - 1964

Chargées d'un message spirituel du passé, les œuvres monumentales des peuples demeurent dans la vie présente le témoignage vivant de leurs traditions séculaires.
L'humanité, qui prend chaque jour conscience de l'unité des valeurs humaines, les considère comme un patrimoine commun, et, vis-à-vis des générations futures, se reconnaît solidairement responsable de leur sauvegarde. Elle se doit de les leur transmettre dans toute la richesse de leur authenticité.
Il est dès lors essentiel que les principes qui doivent présider à la conservation et à la restauration des monuments soient dégagés en commun et formulés sur un plan international, tout en laissant à chaque nation le soin d'en assurer l'application dans le cadre de sa propre culture et de ses traditions.

Article 2
La conservation et la restauration des monuments constituent une discipline qui fait appel à toutes les sciences et à toutes les techniques qui peuvent contribuer à l'étude et à la sauvegarde du patrimoine monumental

Article 3
La conservation et la restauration des monuments visent à sauvegarder tout autant l'œuvre d'art que le témoin d'histoire

Article 4
La conservation des monuments impose d'abord la permanence de leur entretien

Ainsi, les trois approches complémentaires que sont l'entretien, la conservation et la restauration peuvent se résumer ainsi :

L'entretien

Actions périodiques de conservation préventive qui visent à maintenir un bien dans un état approprié afin qu'il conserve son intérêt patrimonial.

L'entretien de la cathédrale de Strasbourg se réalise par :

  • une veille quotidienne
  • un nettoyage régulier des galeries de circulation, escaliers et espaces qui composent l'édifice
  • un contrôle des écoulements et évacuations des eaux pluviales comme le débouchage des gargouilles et des chéneaux
  • le maintien fonctionnel de l'édifice : portes, grilles, serrures et réseaux électriques.

 

La conservation

Ensemble de pratiques destinées à prolonger la vie d'une œuvre d'art ou d'un objet d'art ; elle nécessite la recherche et l'élimination des causes d'altération.

La conservation de la cathédrale de Strasbourg se divise ainsi en deux aspects :

  • La conservation préventive en agissant notamment sur l'environnement urbain avec la diminution des émissions de polluants, sur la recherche de l'équilibre des écosystèmes qui s'installent sur le monument mais aussi sur l'entretien régulier de l'édifice.
  • La conservation curative en agissant directement sur l'édifice et ses matériaux afin d'arrêter ou de limiter les processus de dégradations. Ces opérations sont multiples et adaptées à chaque situation.

 

La restauration 

Réalisation de copies exactes, pour la taille de pierre et de copies conformes, pour la sculpture, sur un bien en état stable ou stabilisé, dans le but d'en améliorer l'appréciation, la compréhension et/ou l'usage, tout en respectant son intérêt patrimonial et les matériaux et techniques utilisés.

La restauration de la cathédrale de Strasbourg consiste donc à remplacer par des copies, les éléments architecturaux trop altérés pour pouvoir être conservés. Ces réalisations sont toujours basées sur des sources documentées.

Haut de page