Fondation de l’Œuvre Notre-Dame

Entretien et maintenance de la cathédrale

Gargouille bouchée
L'entretien et la maintenance préventive de la cathédrale visent à conserver le monument afin de préserver son intérêt patrimonial et assurer son usage.

L'entretien et la maintenance

La préservation d'un monument comme la cathédrale de Strasbourg ne s'arrête pas aux gros travaux de restauration. À titre d'exemple, une simple infiltration d'eau dans la toiture peut, à long terme être désastreuse pour la charpente.

C'est dans ce souci de vision globale que la Fondation de l'Œuvre Notre-Dame assure une veille permanente sur l'édifice et garantit la bonne exécution des actions de maintenance et d'entretien courant. Ces actions se traduisent entre autres, par le nettoyage périodique des gargouilles, celui des fientes de pigeons ou la réalisation d'opérations de gros entretien comme la réfection d'un dallage.

Le document qui formalise de manière opérationnelle les aspects relatifs à l'entretien est le carnet d'entretien et de maintenance qui est établi tous les deux ans.

Carnet d'entretien et de maintenance

Mis à jour par la Fondation de l'Œuvre Notre-Dame, ce document répertorie un certain nombre d'informations et de recommandations techniques relatives à la maintenance et à l'entretien courant de la cathédrale de Strasbourg. Il comporte aussi un programme d'entretien sous forme de fiches de travaux.

Les travaux sont proposés par la Fondation mais aussi par l'affectataire (l'Évêché est représenté par la Fabrique de la cathédrale) ou par l'État (Direction Régionale des Affaires Culturelles - DRAC) et peuvent être financés par chacun d'eux.

L'État, l'affectataire et la Fondation de l'Œuvre Notre-Dame assurent le suivi de leurs travaux.

Les interventions sont réalisées par ordre de priorité (pour exemple, la priorité une est donnée à la sécurisation d'accès dangereux).

Les équipes de la Fondation interviennent également pour des inspections et des purges préventives  et éviter ainsi la chute de morceaux de pierres prêts à se détacher.

En mars 2014, la Fondation a réalisé un état des lieux complet des interventions à venir planifiées jusqu'en 2017.
La répartition des travaux et le carnet d'entretien et de maintenance est signé en octobre 2014 par le directeur de la Fondation de l'Œuvre Notre-Dame Éric Fischer, l'Architecte des Bâtiments de France Benoît Léothaud, l'Architecte en Chef des Monuments Historiques Pierre-Yves Caillault et le Conservateur Régional des Monuments Historiques Louis-Napoléon Panel.

Haut de page