Fondation de l’Œuvre Notre-Dame

Formulaire

 
Ne contient aucune page pour la navigation de rubrique

Agrégateur de contenus Agrégateur de contenus

Jonathan Waag

© Simon Woolf
Jon est né à Saverne en 1985. Doué en dessin, il hésite sur le métier qu'il aimerait apprendre.

Un choix pas si difficile

Au collège, bien que les métiers manuels le tente, Jon est encore incertain sur le choix de sa vie professionnelle future. Il effectue un stage de mécanicien-carrossier mais peu convaincu, il s'essaie pendant deux jours à la taille de pierre, au CFA Jules Verne de Saverne. Conquis, il s'inscrit aussitôt en CAP Tailleur de pierre. À la recherche d'un maître d'apprentissage, Jon prospecte plusieurs entreprises mais aussi la Fondation de l'Œuvre Notre-Dame. Il signe un contrat avec l'entreprise Meazza pour commencer son apprentissage à la rentrée de septembre 2000. Toutefois, Jon apprend pendant les vacances scolaires qu'il est également retenu par la Fondation. Après une visite de ses ateliers de taille situés à l'époque dans le quartier de Strasbourg-Meinau, il se décide sans barguigner pour l'institution qui conserve et restaure la cathédrale de Strasbourg. En effet pour Jon, la cathédrale est l'« outil » idéal pour se perfectionner, « de nombreuses pièces sont techniques et demande de l'habilité, c'est ce qui est intéressant et donc le meilleur endroit pour progresser ».

La Fondation, le retour

En 2002, son CAP en poche, Jon travaille un an chez Serge Dupoy puis l'année suivante chez Rauscher, « courant 2004, j'apprends par Christian qu'un poste se libère à la Fondation. Je postule en même temps qu'un de mes collègues de chez Rauscher. Il était tout d'abord pressenti mais finalement il se désiste et j'ai la chance d'être recruté en tant que tailleur de pierre. »

Taille de pierre, chantier et conservation

À son arrivée au sein de la Fondation, Jon a commencé par la taille de pierre puis en partie à la pose sur les chantiers. Depuis deux ans, il a intégré l'équipe conservation, « c'est une super équipe et on y travaille sereinement ». Jon continue toutefois à tailler selon les besoins, « cet hiver j'ai commencé la taille du piédestal de la statue d'Erwin. C'est une pièce imposante qui demande de la dextérité. Elle mesure plus de 2,50 m de long et pèse près de 4,6 tonnes. Pour le moment, j'ai l'impression d'être retourné en apprentissage, beaucoup de surfaces sont à dresser avant de parvenir à de la taille plus fine et aux détails. Il me faudra trois hivers pour la terminer. »

En-dessous

La crypte est l'endroit préféré de Jon dans la cathédrale, « j'y ai travaillé l'hiver dernier, nous avons avec Benjamin et Mathieu reconstitué en trompe-l'œil les parties manquantes des dalles de grès et c'était très agréable d'être accompagné par le son de l'orgue. »

Musique et sculpture

Jon est guitariste, il aime jouer et participer à des festivals. Il apprécie aussi les voyages et sculpter à ses heures perdues.

Mot de la fin

J'ai une vision plutôt pessimiste du futur de la Fondation. Je crains qu'avec notre classement au Patrimoine culturel et immatériel (PCI) nous devenions un musée, que nous soyons juste dans la représentation. À l'heure actuelle, je pense que nous nous dispersons trop et que le véritable travail, conserver-restaurer la cathédrale passe en second plan. Nous sommes déjà de moins en moins nombreux à l'atelier et sur les chantiers, cela manque de dynamisme et je m'inquiète, j'espère cependant me tromper.

Publication 2017

Documents utiles Documents utiles

Documents utiles
Aucun document n’est disponible
Il n’y a aucune édition à afficher
Il n’y a aucune édition à afficher
Haut de page