Fondation de l’Œuvre Notre-Dame

Focus sur Camille Bichler

© Fondation de l'Œuvre Notre-Dame
La toute jeune Camille a rejoint la Fondation pour quelques mois et voici un parcours qui promet

Entre ressources humaines et finances mon cœur balance

Camille a 23 ans, elle est née en Moselle à Gros-Rederching à environ une centaine de kilomètres de Strasbourg. Après un Bac Économique et Social à Bitche puis un BTS Économique, Social et Familial à Metz, Camille obtient une Licence Ressources Humaines à Strasbourg.

Elle effectue un premier stage à l'Eurométropole de Strasbourg en octobre 2015 puis signe un contrat en CDD d'assistante ressources humaines puis de gestionnaire financière et enfin de comptable à la Fondation et ce, jusqu'en décembre 2017, « ces deux dernières missions sont finalement très éloignées de ma formation initiale mais m'ouvrent toutefois de nouvelles perspectives et m'offrent de nouvelles expériences  »

À la Fondation, Camille a notamment en charge la gestion des mandats, des montées à la plateforme, des taxes foncières, des titres de recette pour les loyers mais aussi la vente des produits dérivés. Dans quelques semaines, elle passera le concours de rédacteur, à Paris, pour augmenter ses chances de réussite. Elle aimerait ensuite trouver un poste dans la Fonction publique car elle a désormais de solides références et compétences dans la gestion administrative et comptable des collectivités. Elle préfère les ressources humaines mais la comptabilité « dans sa « version Fondation », m'intéresse aussi car le travail n'y est pas répétitif comment souvent dans ce genre d'emploi ». 

Elle est belle cette cathédrale

La flèche est l'endroit préféré de Camille « malgré le vertige, c'est impressionnant et c'est magnifique. J'aime également beaucoup la rose, c'est une chance d'avoir pu la contempler de l'intérieur. »

Camille aime cuisiner et confectionner des pâtisseries, adore la chanson française quelle que soit l'époque et aller à des concerts.

Mot de la fin

Avant de travailler à la Fondation, je ne connaissais pas cette institution ; grâce à elle la cathédrale est aussi belle et aussi bien conservée. On ne s'imagine pas du tout comment sont restaurées les pierres et le travail titanesque que cela occasionne. Pour moi qui ne suis pas strasbourgeoise, la cathédrale est, à l'image de la tour Eiffel pour Paris, un monument emblématique de la Ville. 

Haut de page