Agrégateur de contenus

angle-left Échanges de savoirs et de savoir-faire

Échanges de savoirs et de savoir-faire

© Fondation de l'Œuvre Notre-Dame
Depuis quelques années, les artisans de la Fondation et leurs homologues d’autres ateliers participent à des échanges entre structures. Des moments où savoirs et pratiques se partagent, s’étoffent et se complètent.

Uta Tröger, sculpteur à la Bauhütte de Cologne

Uta a commencé son apprentissage à 21 ans à la Bauhütte du château de Dresde, 2 ans de formation en taille de pierre puis une année de spécialisation en sculpture. À ses débuts, Uta a eu quelques difficultés pour trouver une entreprise d’accueil pour effectuer son apprentissage, le secteur n’est pas toujours favorable aux femmes.
Après un an et demi à Dresde, Uta est partie se former au Sud Tyrol à la sculpture classique sur marbre mais aussi aux techniques de modelage, d’estampage, de dessin et au design. Elle a également travaillé pendant deux ans dans une carrière de marbre, en taille de pierre pour la construction de la nouvelle gare du World Trade Center de New-York ainsi que pour le mémorial des victimes des attentats du 11 septembre 2001. 

Depuis 4 ans, Uta œuvre à la sculpture pour la Bauhütte de Cologne avec trois autres collègues : Nina, Christoph et Michael. Le chantier sur lequel ils interviennent est celui du portail Saint-Michel. Les statues sont restaurées en pierre de Caen comme les pierres d’origine. Les pierres de la cathédrale de Cologne sont de différentes natures, la trachyte, le grès ou le calcaire.

Échanges entre ateliers

La notion de transmission est essentielle pour les ateliers de cathédrales et ce, depuis toujours. Dans ce cadre, Uta a souhaité échanger avec les sculpteurs de Strasbourg, notamment sur leur approche de la sculpture médiévale, dont les ornements qui sont à Cologne plutôt réalisés par les tailleurs de pierre. Elle s’est aussi intéressée à la reproduction de sculpture d’après modèle en plâtre, car la Fondation possède en majorité des moulages à l’échelle 1 a contrario de ceux de Cologne qui sont à l’échelle 1/2.

En un peu plus d’un mois, en deux sessions, Uta a aussi réalisé, pour le contrefort du bras sud du transept, la restitution des parties manquantes sur le moulage en plâtre d’un chapiteau roman estampé sur la pierre d’origine. Elle a ensuite sculpté l’ornementation du chapiteau à l'identique dans la pierre à l’aide du compas et d’une façon spontanée proche des techniques médiévales.
Les trois sculpteurs de la Fondation, Albert, Nathalie et Vincent, iront à leur tour à Cologne, notamment pour expliquer à leurs confrères et consœurs les techniques d’estampage à la terre glaise. 

La conclusion d’Uta

« Je ne suis pas certaine de rester pour toujours à la Bauhütte de Cologne, j’aime beaucoup le style Baroque par exemple, mais le plus important pour moi et de travailler pour des Bauhütten, car ce sont à mon sens les seuls endroits où l’on peut travailler convenablement. »